Rechercher
  • QBDF

Samedi 5 décembre

Mis à jour : 5 déc. 2020


Charly Martin " Gentils pasteurs "

(texte de J. Daniel)



Le compositeur : Charly Martin


En Valais, le nom de Charly Martin est associé à la musique chorale à laquelle il s’est dédié corps et âme.

Né à Chalais (VS) en 1916, Charly Martin a montré jeune des dispositions pour la musique. Il reçoit sa première formation musicale de Charles Haenni (orgue, harmonie, contrepoint, écriture chorale et instrumentale). Puis, il étudie au Conservatoire de Lausanne, où il obtient des diplômes de flûte et de composition, tout en travaillant en parallèle dans un bureau dans les usines de Chippis.

Alors qu’il enseigne le chant à Sierre, il prend la direction du Chœur d’hommes de Miège, Par la suite, il dirige de nombreuses sociétés, dont la Chorale Sédunoise, la Caecilia de Fully, dès 1938 la Chorale de Monthey, avec laquelle il remporte une couronne de lauriers lors de la fête cantonale à Brigue en 1950, et le chœur L’Espérance à Chalais (1942-3).

En 1953, il quitte le Valais et s’établit à Broc dans le canton de Fribourg. Les journaux valaisans s’indignent alors du désintéressement des autorités cantonales qui le conduisent à quitter son canton où il ne peut pas vivre seulement de son art.

A Broc, il est organiste et dirige, jusqu’en 1960, l’ensemble choral L’Harmonie avec lequel il exécute plusieurs de ses œuvres, dont la cantate Laus perennis (1956) sur un texte de l’abbé Georges Michelet. Il dirige également l’harmonie La Lyre de Broc, avec laquelle il remporte un premier prix d’excellence lors de la fête cantonale des Musiques fribourgeoises à Morat en 1956. En outre, il enseigne à l’Ecole de musique de Bulle. Ces nombreuses activités lui permettent de rayonner sur toute la Gruyère.

De retour dans son Valais natal, il s’installe à Saint-Maurice où il dirige le groupe folklorique Vieux-Pays et retrouve la Chorale de Monthey, à laquelle il offre une nouvelle couronne de lauriers lors de la fête cantonale de chant à Sierre en 1962. Il est également professeur de chant au Collège de Sion.

Finalement, il s’établit à Martigny. Il y enseigne le chant dans les écoles primaires. Dès 1961, il dirige le Chœur de Dames de Martigny, qu’il conduit au succès lors de la fête cantonale de chant à Sierre en 1962. En 1963, il succède à Georges Haenni en tant que président de la Commission de Musique de la Fédération des Sociétés de chant du Valais qui vise à revaloriser la musique chorale valaisanne. Il décède subitement le 16 mars 1965 à Lausanne.

Son œuvre, essentiellement chorale, comprend des messes, des motets, des cantates, écrites pour chœurs mixtes, chœurs d’hommes et à voix égales. En 1952, il compose pour le centenaire de la Chorale de Monthey le « mistère » Pèlerin du Désert sur un texte de l’abbé Michelet. En 1953, Les Couleurs de la Vie, sur un texte de Maurice Zermatten, sont créées lors du Tir cantonal à Monthey.

Gentils pasteurs est un chœur à quatre voix d’hommes a cappella sur un texte de Jean Daniel, composé par Martin à la fin des années 1950. C’est la version chantée ici. Martin l’a adapté pour chœur à quatre voix mixtes a cappella.


Delphine Vincent


Pour commander la partition:

https://www.fredyhenry-editions.ch





Nous soutenir

Nous nous réjouissons de votre soutien, quel qu'il soit !

Si vous vouliez nous faire un don, voici quelque possibilités d'y parvenir:

Par TWINT, versement ou voie postale à :


Quintette des Barbus de Derrière les Fagots

1926 Fully

Banque Raiffeisen

CH09 8080 8002 6514 7311 7


2,070 vues