Rechercher
  • QBDF

Mardi 22 décembre


Léon Jordan " Ecoute le chant des carillons "

(texte de Marie-Noëlle Fornage)



Le compositeur : Léon Jordan


Par son engagement sans relâche dans les chorales valaisannes, Léon Jordan a mené son canton à l’excellence dans l’art choral.

Né le 24 novembre 1939, Léon Jordan commence la musique dans la fanfare La Villageoise de Dorénaz (VS), village où il grandit. C’est lors de ses études à l’Ecole Normale à Sion qu’il se passionne pour le chant choral et rejoint l’octuor La Joie de vivre. Il perfectionne ensuite ses connaissances musicales avec Andor Kovac au Conservatoire de Lausanne.

C’est avec le chœur de Dames de la Bruyère à Evionnaz qu’il touche pour la première fois à la direction chorale en 1960, alors qu’il est instituteur à La Rasse (Evionnaz).

En 1961, il devient directeur de la Sigismonda à Vérossaz. Sous sa direction, le chœur renaît et atteint les sommets. En 1966, la Sigismonda concourt en première division à la Fête cantonale de Martigny et obtient une distinction à la Fête cantonale de Lucerne.

En 1965, il est nommé maître de chant au Collège Sainte-Marie de Martigny et à l’école secondaire de Monthey. Il prend également la direction du Chœur de Dames de Martigny (qui deviendra La Romaine en 1983), qu’il dirigera jusqu’en 1988.

En 1968, Jordan devient le directeur, jusqu’en 1995, du Chœur d’Hommes de Martigny qu’il conduit à l’excellence en obtenant une couronne d’or, la première de la formation, à la Fête fédérale de chant à Zürich en 1973. Lors de son premier concert à la tête du Chœur d’Hommes de Martigny, il est remarqué par Jean Daetwyler qui loue son travail et ses immenses qualités de musicien.

La charge de responsable de l’enseignement musical dans les écoles primaires de Martigny, qu’il occupe entre 1968 et 2004, contribue au développement extraordinaire des chœurs d’enfants dans le canton du Valais. En 1969, il participe à la fondation de l’Association Valaisanne des Chefs de Chœur.

En 1979, il quitte la direction de la Sigismonda, mais continue à chanter dans le chœur et à composer pour l’ensemble, notamment une Messe en l’honneur de saint Sigismond.

Lors de la Fête cantonale de 1994, organisée par le Chœur d’Hommes de Martigny, sa cantate Fêtes au Printemps pour chœur d’hommes, quatuor de cuivres et récitant, sur un texte de Daniel Rausis, est créée.

Sa mauvaise santé l’a contraint à restreindre, puis à renoncer à ses activités de direction. Il s’est alors tourné plus assidûment vers la composition chorale, réalisant tant des harmonisations ou des transcriptions que des œuvres originales. De 2001 à 2012, il assume la fonction de directeur de la Sigismonda pour les chants religieux et les animations à l’église. Jordan est décédé le 3 décembre 2015.

E coute le chant des carillons pour quatre voix d’hommes est composé au début des années 1980 par Jordan sur un texte de Marie-Noëlle Fornage. Le chœur débute par une vibrante exclamation « Noël » accompagnée par l’onomatopée « Ding Dong » qui figure les cloches qui résonnent.


Delphine Vincent


Pour commander la partition:

http://editions-labatiaz.com




Nous soutenir

Nous nous réjouissons de votre soutien, quel qu'il soit !

Si vous vouliez nous faire un don, voici quelque possibilités d'y parvenir:

Par TWINT, versement ou voie postale à :


Quintette des Barbus de Derrière les Fagots

1926 Fully

Banque Raiffeisen

CH09 8080 8002 6514 7311 7


950 vues

Posts récents

Voir tout