Rechercher
  • QBDF

Samedi 19 décembre


Louis Broquet " Terre et ciel "

(texte adapté du catalan par Maurice Budry)



Le compositeur : Louis Broquet


Par son enseignement, le chanoine Broquet a marqué des générations d’élèves du collège de Saint-Maurice dans la première moitié du XXe siècle et par ses chœurs, il a figuré au répertoire des sociétés romandes.

Louis Broquet est né le 17 janvier 1888 à Pleigne (JU). Fils d’un cafetier-restaurateur, il grandit avec sa tante, institutrice à Delémont, où il effectue ses classes primaires et secondaires. En 1889, il commence le piano avec Maria Athanasiadès, puis le violon au progymnase de Delémont, où il joue aussi dans l’orchestre.

C’est en 1902 qu’il arrive à Saint-Maurice, où il passera la majeure partie de son existence. Il étudie au collège et y obtient une maturité en 1907. Puis, il effectue son noviciat à l’abbaye de Saint-Maurice, où il est ordonné prêtre en 1912. Parallèlement, il étudie l’orgue avec Armin Sidler, l’organiste de l’abbaye, et livre ses premières compositions. Dès 1914, il bénéficie des conseils d’Auguste Sérieyx, qui a été l’élève de Vincent d’Indy, lors de ses fréquentes visites à l’abbaye.

En 1912, le chanoine Broquet débute dans l’enseignement en tant que professeur de Principes, puis de grec et de théologie morale au collège de Saint-Maurice. En 1916, il reprend la publication des Echos de St-Maurice, dont il est l’éditeur durant dix ans. De 1917 à 1931, il enseigne la littérature française au Lycée. En 1917, il succède à Sidler et devient l’organiste de l’abbaye, où il s’illustre notamment par son talent d’improvisateur. Entre 1918 et 1954, il exerce également la fonction de maître de chapelle.

En 1918-19, il fréquente l’Université de Fribourg, où il suit des cours de lettres, de philosophie et d’histoire de la musique avec Peter Wagner. C’est alors qu’il est chargé de la classe de rhétorique au collège de Saint-Maurice qu’il conserve jusqu’en 1954. Dès 1919, il dirige les chœurs du collège et de l’abbaye, auxquels il révèle l’art choral religieux du XVIe siècle. Leurs concerts sont appréciés loin à la ronde et Gustave Doret lui témoigne son admiration pour le travail accompli.

Alors qu’il est à l’agonie, le Quatuor de l’Orchestre de Chambre de Lausanne vient lui jouer la transcription pour quatuor à cordes de son Prélude, Andante et Double Fugue (1925), qui était son œuvre préférée. Cette pièce avait été donnée en version pour orchestre à cordes par Victor Desarzens, le chef fondateur de l’Orchestre de Chambre, qui appréciait autant l’auteur que sa musique. Le chanoine Broquet est décédé le 6 novembre 1954 à Saint-Maurice.

Broquet a composé plus de 1230 œuvres, principalement vocales, dont des messes, des motets, des chœurs d’hommes profanes comme L’âme du vin sur un poème de Charles Baudelaire et des chœurs mixtes profanes dont l’Hymne à la charité sur un texte de Jean Racine. La plupart de sa musique a été écrite pour le chœur du collège de Saint-Maurice. Il est également l’auteur de pièces de circonstance, comme les cantates Notre Liberté sur un texte de Gonzague de Reynold composée pour la fête cantonale de chant à Martigny en 1934, Terres romandes sur un texte de Louis Poncet pour le Tir cantonal à Saint-Maurice en 1937 et la Cantate du Rhône sur un texte de Maurice Zermatten pour la fête cantonale de chant à Sion en 1954. Il s’agit de sa dernière œuvre à laquelle il a travaillé durant les deux dernières années de sa vie. Il a également livré de la musique instrumentale, dont des pièces pour orgue, des arrangements de messes anciennes et des harmonisations de chants religieux ou profanes.

Terre et ciel…, aussi paru sous le titre de Le crépuscule, fait partie du recueil Quinze chansons populaires op. 47, qui réunit des harmonisations pour chœur à quatre voix d’hommes a cappella. Il s’agit d’un Noël catalan, dont les paroles ont été adaptées en français par Maurice Budry.


Delphine Vincent


Pour commander la partition:

https://www.fredyhenry-editions.ch




Nous soutenir

Nous nous réjouissons de votre soutien, quel qu'il soit !

Si vous vouliez nous faire un don, voici quelque possibilités d'y parvenir:

Par TWINT, versement ou voie postale à :


Quintette des Barbus de Derrière les Fagots

1926 Fully

Banque Raiffeisen

CH09 8080 8002 6514 7311 7


780 vues